Oh, say, can you see ?

 

Aujourd’hui, nous avons approfondi notre intégration dans notre nouveau pays. La visite du Capitole débuta par un petit film édifiant qui nous démontra à quel point notre pays est supérieur aux autres. Puis nous avons visité ce lieu sacré de la démocratie avec un guide obligatoire qui ne parlait qu’Anglais (la langue de la liberté). Bon, les enfants se sont sévèrement ennuyés sauf quand on leur a expliqué le tableau montrant le baptême de Pocahontas au cœur de la coupole du Capitole. Un tableau de 10 mètres sur 5 que le public semblait admirer au plus haut point et qui représente Pocahontas ??? Les Etats-Unis sont le pays de la liberté mais pas du bon goût… Car toute la déco du Capitole est de cet ordre, il y a de vrais efforts à faire pour moderniser tout ça mais Cécile n'est pas du tout de cet avis et me reproche mon côté franco-français un peu râleur sur les bords...

Dans notre nouveau pays, on ne rigole pas et on a bien raison. Avant d’entrer, on avait acheté quelques produits de première nécessité (dentifrice et chips) mais impossible de passer les contrôles de sécurité avec ces produits potentiellement dangereux pour Pocahontas qui était allergique aux acides gras et avait les dents cariées. Il ne restait plus que deux solutions : soit on s’empiffrait de chips à 10h00 du matin et ensuite on se lavait 422 fois les dents chacun avec les doigts, soit je balançais tout à la poubelle… Mais, dans mon pays, on est toujours plein de ressources aussi je décidais de dissimuler le sac derrière un mur en espérant bien qu’aucun de mes compatriotes n’oserait voler ces denrées symbole d’hygiène et de démocratie.

Après le Capitole, nous avons visité la superbe bibliothèque du congrès. C’est la plus grande bibliothèque du monde (750 millions de documents), véritable symbole de progrès et de liberté.

Ces visites durèrent bien deux heures trente et quand je retournais voir si mon sac était toujours là… Personne n’y avait touché. Dans mon pays, on respecte la propriété privée. On a pu manger nos chips et avoir les dents propres ce soir.

Puis, toujours pour célébrer notre pays, nous avons visité l’American museum of arts, composé uniquement d’œuvres américaines. On va dire que tout n’était pas toujours intéressant mais il y avait une galerie composée de portraits de tous nos présidents. Ceux représentant George Bush père et fils valaient le détour… Heureusement, il y avait une autre galerie consacrée à l’art contemporain nettement plus convaincante…

Pour célébrer nos racines, nous avons mangé dans un pub irlandais des fish and chips pour changer.

Bref, une belle journée qui montre à quel point nous avons eu raison d’adopter ce nouveau pays.